La Chine et la mondialisation, un mariage forcé

Xanax Order Uk Viaduc Chine pense que cela vaut la peine de creuser un peu ce sujet qui a marqué le monde d’aujourd’hui, la mondialisation. Comme Viaduc Chine est spécialisé en affaires avec la Chine, nous nous intéressons particulièrement la relation entre la mondialisation et la Chine.

Si un ami fortuné vous dis qu’il a subit son succès, allez-vous croire? C’est ce que Viaduc Chine vous raconte aujourd’hui. Entre la Chine et la mondialisation, ce n’est rien qu’un mariage forcé.

http://conhoo.com/?aq=Buy-Valium-Singapore un mariage forcé

http://kysearo.com/?id=Buy-Phentermine-Sacramento Viaduc Chine a découvert en Europe beaucoup de souffrance causée par la mondialisation: des délocalisation, des concurrents proposent des prix beaucoup moins cher, l’augmentation de chômage, la perte de marché… De l’autre coté, des ouvriers chinois, indiens, ou africains qui se réjouissent de la mondialisation, qui leur permet de sortir de la pauvreté, de créer du bonheurs pour la famille…

http://telebajar.com/?pd=Buying-Tramadol-Online-2013 Pour beaucoup, ce sont des chinois qui ont volés leur travails, qui ont dévasté leurs usines. Mais la Chine n’est pas l’initiateur de la mondialisation, elle l’a plutôt subit.

http://jounieh.org/?xr=Cheap-Diazepam-For-Sale-In-Uk L’héritier d’une civilisation traditionnellement agricole, où les hommes s’attache à leur terre, il était inconcevable d’immigrer ou à conquérir des territoires outre-mer. Le commerce et les commerçants étaient mal vus dans le confucianisme, selon lequel le classement de position et reconnaissance sociale des hommes est le suivant: la noblesse/les fonctionnaires, les payants, les artisans, à la fin, les commerçants, tant dis que les militaires, ont même été négligés dans ce classement, ceux qui n’ont aucune reconnaissance sociale. Ceux qui faisait le commerce de la soie entre l’Asie et l’Europe depuis il y a 2000 ans étaient les perses et les arabes.

http://jewishguitarchords.com/?id=Purchase-Adipex-Diet-Pills Au 14ième et 15ième, la Chine maitrisant les meilleures technologies pour naviguer. Mais forte de sa culture agricole, et sans réelle motivation sociale, économique ou politique interne, elle n’a pas exploiter ces savoir-faire. Quelques explorations martines n’était que pour un but ridicule :  pour annoncer au monde que la dynastie Ming a réussit à remplacer la dynastie Yuan, imposée par les conquérants mongols, en offrant des cadeaux au tributs indigènes sur le passage, pour cacher le vrai but qui était la chasse d’un prince qui avait la possibilité de détrôner l’empereur, son oncle qui lui avait volé la couronne. Une version chinoise de Hamlet, sauf on a jamais trouvé le prince. Une autre raison de cet immobilisme maritime, est que les chinois d’époque étaient persuadés que la terre était un terrain vaste plat, donc il fallait pas aller trop loin…

http://allresultsbd.com/?m=Zithromax-Order-Canada Tout le monde connait la conséquence, la Chine a payé le prix de sa paresse commerciale, en ratant des évènements majeurs, la grande navigation et la révolution industrielle, qui ont profondément bouleversé le destin de l’Humanité.

Buy Roche Diazepam 10Mg C’était l’époque de la grande navigation la grande découverte géologique.

http://trizo21.com/?q=How-To-Buy-Diazepam Depuis le 15ième siècle, avec des connaissances astrologiques, la boussole inventée par les chinois, améliorée et introduite en Europe par les arabes, les européens commença une époque de grande navigation, motivée par l’évangélisme religieux et la cupidité des rois, forcée par les ottomans et les soudanais qui bloquais les routes commerciales terrestres entre l’Europe et l’Asie en taxant fortement les flux commerciaux,  pour trouver des nouvelles routes commerciales, des nouveaux territoires, des métaux précieux.

Des nouveaux territoires ont était découverts, des sources des métaux précieux était trouvées. Les pays européens sont devenu rapidement riches. La cupidité les motivait à soumettre des peuples lointains et à se livrer des guerres entre eux pour disputer des butins et intérêts, jusqu’au 20ième siècle, avec des armes à feu qui se chargeait avec de la poudre inventée aussi par les chinois, mais seulement utilisée en Chine pour les feu d’artifices. La science s’était développée rapidement au service des navigations et des guerres. La société a changé aussi son visage, les guerres extérieures nécessitaient des taxes pesant finalement sur les peuples. Le peuple se révolta, des démocraties et des monarchies constitutionnelles ont pu voir le jour.

La conséquence: le monde est dominé par l’Occident.

La rencontre entre la Chine était une tragédie: des armes blanches contre des armes à feu. La Chine qui n’avait pas besoin de commercer avec l’extérieur a été forcée à accepter le « libre échange » imposé par les puissances, en achetant de l’opium et des produits industriels tels que le fil ou le tissu en coton, en payant des indemnités de guerre, à octroyer des concessions et des colonies. Sachant que lors que la révolution industrielle commençait et se propageait en Europe, les chinois et tous les autres peuple produisait du textile sur les machines à tisser manuelles. L’industrie chinoise avait été assassinée dans le berceau, la Chine a été affaiblit,  divisé. Le peuple révolta. le féodalisme millénaire a été en terré par la colère de son peuple. Après un siècle de humiliation, de guerres contre invasions, de guerres civiles, de révolutions de classe populaire, le capitalisme occidental a réussit à envoyer la Chine sur le chemin du communisme.

Le capitalisme avait besoin d’un monde sans barrière, favorisant la libre circulation des marchandises et des capitaux, instaurait donc le Gatt, l’accord général sur les tarifs et le commerce, qui est succédé il y a 18 ans par l’OMC, Organisation mondiale du commerce.

Le capitalisme a fabriqué un système qui favorise la maximisation de profit. Les capitaux vont là où il a plus de profits, en créant une concurrence cruelle entre les classes ouvrières du monde: celui qui propose le salaire le plus bas aurait du travail. Nous connaissons bien le résultat, des usines se ferment depuis les 80s à 90s en Europe, jusqu’à aujourd’hui, pour se délocaliser vers les pays en voie de développement.

Après 1949, plusieurs décennies de règne sous Mao, avec des lutte de classe et la grande révolution culturelle, le peuple chinois était épuisé, économiquement et moralement. Il fallait un changement politique. Un petit homme qui s’appelle Deng Xiaoping est monté sur la scène. Il a compris que l’unité de son pays se joue sur l’économie. Il a donc décidé d’aller voir ses ennemis capitalistes.

Le développement de la Chine n’est pas pour Viaduc Chine un œuvre du Parti communiste, mais celui du capitalisme. Il y a seulement deux contributions  des communistes dans tout cela: la première, signer le contrat de travail, c’est à dire ouvrir la frontière économique, accueillir les capitaux étrangers, avec un peu de vision, beaucoup de pragmatisme. Ce fut un acte audacieux et courageux à l’époque des conservatisme communiste. Si Deng Xiaoping était un peu moins courageux ou moins visionnaire, il serait fort possible que la Chine ressemblerait au Corée du nord d’aujourd’hui.  La deuxième, garder une stabilité politique, qui est un exercice extrêmement délicat dans ce vaste pays avec son peuple qui est loin du plus sage du monde. Pour le reste, le capitalisme fait son travail à la routine.

L’Histoire a fait une grande blague avec la Chine, c’est le capitalisme occidental qui la descendu au plus bas, et c’est aussi le capitalisme occidental qui l’a redressé.

Avec l’argent que la Chine a gagné en échange de son travail, le niveau de vie des chinois, y compris des ouvriers chinois ont augmenté, un système de sécurité a pu être instaurée selon le modèle français et européen, le coût de main d’œuvre a augmenté lui aussi. Les capitaux se retire donc de la Chine depuis quelques années pour aller dans les pays de l’Asie du sud-est, ou l’Asie centrale, là où il n’y pas de protection sociale. La Chine subit aussi aujourd’hui des délocalisations et les fermeture massives des usines dans les zones industrielles du sud-est. Vous savez qu’il est difficile d’avoir un chiffre fiable de taux de chômage, que ce soit en France ou en Chine, mais je pense qu’il doit avoir un taux de chômage assez élevé en Chine.

Certes, la Chine a eu son moment de bonheur, grâce à son travail,  à sa stabilité politique, surtout au boulot octroyé par les capitaux, mais elle a surtout payé le prix écologique et social. Des villes sont arrêtées à cause de la pollution. Ce rattrapage a coûté beaucoup beaucoup aux chinois, et surtout aux générations futures… Donc pas besoin pour les ouvriers européens d’avoir de la haine ou la jalousie envers les chinois, qui ont subit eux aussi la mondialisation, qui est aimé par les capitaux,  mais les capitaux ne sont jamais fidèles. Qui sera son prochain amant?

Culturellement, la Chine a été bouleversée en subissant les influences d’un monde fabriqué par la volonté des capitaux. La vielle civilisation confucianiste ne reste plus que quelques traces dans son écriture et pendant le nouvel an chinois. Tout le monde veut devenir homme d’affaires. Vous souvenez ce que Viaduc Chine vous a dit plus haut, dans sa culture traditionnelle agricole, les commerçants sont ceux qui ont moins de position et reconnaissance sociales…

Viaduc Chine a beaucoup employé les termes capitalisme et capitaux dans l’articles, mais c’est l’Homme qui a fait sa propre Histoire et c’est cette Histoire qui a fait le monde d’aujourd’hui. Viaduc Chine  n’a donc pas de position sur le communisme ou le capitalisme, l’un trop cruel, l’autre trop utopique.

S’il faut une position, pour répondre à la curiosité de certains lecteurs, ce serait un capitalisme social ou un socialisme libéral.

Aujourd’hui, le challenge est le même pour tous les pays: orienter et canaliser le capitalisme, en favorisant un développement durable et écologique. (une pensée particulière au World forum de Lille du 23 au 25 octobre www.worldforum-lille.org)

Une publicité pour Viaduc Chine:

-Viaduc Chine est un créateur d’opportunités et de valeurs entre vous et la Chine.

Société de conseil basée à Lille, spécialisée dans le développement commercial en Chine. Les consultants expérimentés sont à votre écoute pour vous proposer des solutions sur mesure. Consultez www.viaduc-chine.com

-Si vous trouver l’article intéressant, n’hésitez pas à à le partager avec vos réseaux sociaux. Vous pouvez également nous suivre sur Buy Phentermine From Uk Facebook, Twitter, Viadeo et Linkedin, et pour quoi pas participer au débat.

Viaduc Chine vous remercie aussi de parler de nous dans vos réseaux réels.